La préparation

- mentale - préparation physique - rapport "cœur-poumons" - préparation de la course -
- prévisions météo
- sac de montagne - nourriture et boissons -
- trousse de secours - réservations

Préparation mentale: - Pourquoi vais-je en montagne?

Bref, avant le choix de la course, avant le départ, mon état d'esprit est imbibé de l'ensemble des sentiments ci-dessus. La motivation est d'autant plus forte que l'étude préalable du parcours me permet d'être déjà en situation avant la sortie elle-même.

Il ne faut pas penser que la course sera de tout repos et que "tout le monde il est beau et gentil". La préparation d'une course en montagne doit intégrer une certaine dose d'inconnu, ce qui entraîne une nécessité de curiosité ainsi que une nécessaire prise de conscience de future montée d'adrénaline lors de certains passages.

La prise en compte des horaires est primordiale. Il est nécessaire d'évoluer dans les heures les plus propices, tant pour l'effort qu'en fonction des buts recherchés: recherche d'animaux, horaires propices à de belles photos, nécessités liées à l'alimentation, la météo et surtout à la nécessité de garder une bonne marge pour des raisons de sécurité.

L'éternelle dualité antre les "lève-tôt" et les "couche-tard" a en montagne une signification toute particulière:

- Monter à l'ombre et au frais; être parmi les premiers du matin offre plus de chances de voir certains animaux; Un chamoisarriver parmi les premiers au refuge permet de bénéficier des meilleures places; être en avance est synonyme de sécurité: plus de marge de sécurité en cas d'erreur de cheminement ou d' incident même bénin.

- Monter plus tard permet de découvrir la flore en plein épanouissement; permet de bénéficier de meilleures conditions pour photographier (notamment les couchers de soleil) etc.

Il est laissé à chacun de faire comme mieux il se sent. Un impératif toutefois: privilégier la sécurité.

Haut de page

Préparation physique: Pourquoi, Comment?

Pourquoi:

Comment:

Rapport "cœur-poumons"

Les principales techniques de respiration

Les bienfaits de la marche

Haut de page

Préparation de la course:

Haut de page

Prévisions météo:

Pour en savoir plus

Haut de page

Le sac de montagne:

  1. Mettre un sac poubelle dans le sac et ses affaires dedans: en cas de pluie tout est protégé.
  2. Penser aussi à la poche supérieure en mettant les papiers et autres affaires délicates dans une poche plastique étanche.
  3. Emporter un sifflet. Celà peut être utile en cas de brouillard, non pour retrouver le chemin, mais pour de temps à autre signaler sa présence à un compagnon. Attention toutefois à ne pas tomber dans la cacophonie. Dans ce domaine, il vaut mieux se coordonner (exemple: 1 coup bref, c'est Paul; 2 coups brefs, c'est Pierre etc).

- pour une sortie d'un jour = 25 litres

- pour une sortie de 2 jours = 50 litres

- pour un trekking de plusieurs jours = 60/70 litres

Pour en savoir plus: cliquer ici

Haut de page

La nourriture et boissons:

Pour en savoir plus

Les conseils d'un ostéopathe réputé

Haut de page

La trousse de secours:

Pour en savoir plus

Haut de page

Les réservations:

Haut de page