LA COULEUVRE A COLLIER

- Généralités -Identification - Nourriture -

- Habitat - Reproduction - Défenses -

- Hibernation - Protection -

Généralités:Couleuvre à collier

La faune française compte huit espèces de couleuvres. La plus connue est la couleuvre à collier. Elle a une vie amphibie est longue de 60 cm à 1m20. Exceptionellement elle peut mesurer 1m8. Elle se distingue par un collier blanc et noir. La couleuvre vipérine a un aspect de vipère mesure environ 60 cm. La coronelle lisse, la couleuvre verte et jaune de 1m15 de long, la couleuvre d'Esculape, de 1m30, et la couleuvre à échelons, de 1m, sont arboricoles. Comme cette dernière, la coronelle bordelaise, qui ne dépasse pas 55 cm, et la couleuvre de Montpellier, qui atteint 2,50 m, vivent dans les régions méridionales.

Identification:

Ce colubridé est le plus répandu en France et en Suisse voisine, mais en net recul.
Serpent non-venimeux, il est généralement de couleur grise, le dos parsemé de taches noires qui s'estompent avec l' âge. Ce qui caractérise cette espèce, est la présence à l' arrière de la tête de deux grandes taches claires, allant du jaune au blanc cassé. La livrée de fond est très variable d'une région à l'autre. Il existe des individus presque bruns,ou encore entièrement noirs et d'autres avec deux bandes dorsales jaunes . Sa taille variant de 60 cm à 2 m (très exceptionnel), les femelles sont plus grandes que les mâles. En France, elle mesure rarement plus de 1m20.

Haut de page

Nourriture:

Elle passe le plus clair de son temps durant la belle saison, de mars à octobre, à se réchauffer au soleil ou à la recherche de ses proies favorites. N'ayant aucun moyen de tuer ses proies, qu' elle repère aux mouvements, elle les saisit par n' importe quel endroit du corps et les déglutit vivantes. Pour la digestion de celles-ci, elle possède de très puissants sucs digestifs . Comme tous les serpents, la couleuvre est dépourvue d'articulations mandibulaires ce qui lui permet d' avaler des proies beaucoup plus volumineuses que la taille de sa tête. Elle se nourrit de divers amphibiens, grenouilles, tritons, crapauds, poissons, lézards et petits rongeurs. Les jeunes mangent aussi des insectes.

Habitat:

Photo C-A VaucherOn peut l' observer au bord des étangs, lacs, ruisseaux et rivières, en marchant délicatement car les serpents sont sourds mais captent les vibrations du sol. Elle vit tout l' été près des étangs, des mares et des rivières. En automne, elle va à la recherche d' une cachette pour l' hiver qu' elle trouve dans des anfractuosités, des terriers de mammifères ou des grottes qu' elle partage souvent avec des compagnons de son espèce ou d' autres serpents. On peut la voir aussi dans l' eau où elle nage lentement mais avec endurance. Elle parcourt souvent de grandes distances. C' est un serpent diurne, qui nage remarquablement bien, discret et craintif. Il vit un peu partout en France et dans l' ensemble de l' Europe, jusqu'à 2000 m d'altitude.

Haut de page

Reproduction:

Au printemps, on peut observer de grands rassemblements dans de lieux propices à la reproduction, les mâles étant toujours plus nombreux que les femelles: l' accouplement peut durer plusieurs heures. De juin à août, la ponte (les œufs sont de forme ovale et blancs) se fait parfois dans le fumier, chaud et humide, sinon dans des tas de végétaux en décomposition, troncs abîmés, tourbe ou roseaux pourrissants. La femelle dépose entre 6 et 30 oeufs sous le feuillage, dans la berge ou dans la mousse près de l' eau. Ces oeufs ont une coque élastique ressemblant à du cuir. Les petits, d' une longueur de 16 cm env. naissent au bout de deux mois ou plus tôt lorsque le climat est plus clément. Ils risquent de succomber à leurs prédateurs que sont les poules, les belettes, les rats, les corvidés (pie, geai, corneille) etc.

Défenses:Couleuvre à collier jouant "à la morte"

La couleuvre à collier craint l'homme et le fuit. Lorsqu' on l' attrape, elle ne se sert que très rarement de ses dents qui sont très courtes, et sa mâchoire s'ouvre assez peu. Elle souffle lorsqu' elle se sent menacée. Pour sa défense, elle a développé plusieurs stratégies: lorsqu'elle est saisie, elle émet des excréments imprégnés d'une odeur nauséabonde Il faut se laver les mains plusieurs fois pour diminuer ce délicieux parfum! Il lui arrive aussi de "jouer à la morte": elle se tord, se met sur le dos, entrouvre la gueule et laisse pendre la langue, tout en restant immobile. Au bout d'un moment, s' il ne s' est rien passé, elle se remet promptement sur le ventre et, profitant de l' effet de surprise, fuit sans demander son reste.

Haut de page

Hibernation:

Avec l'arrivée du temps froid, les couleuvres se mettent à la recherche d'un site d' hibernation qu' on nomme un hibernaculum. Ce site peut être un terrier de rongeurs, une fissure dans un rocher, la fondation d' une maison ou encore un amas de roches ou de bois. A la fin de la période d' hibernation, les mâles sortent les premiers et attendent les femelles pour s' accoupler aussitôt qu'elles apparaissent. La femelle ainsi honorée, quitte le site d'hibernation et n' y reviendra qu'à l'automne après un voyage qui peut l'avoir conduite jusqu'à 15 km de son site d'hibernation.

Protection:

Comme tous les reptiles, la couleuvre à collier est protégée de capture et de destruction.

Sources:

Haut de page

Pour retourner à la page "Animaux en montagne", cliquer ici