LE COQ DE BRUYERE

OU

GRAND TETRAS

- Morphologie - Habitat - Alimentation - Reproduction -

- Comportements - Les prédateurs - Espèce très menacée -

Morphologie:

De la taille de la poule domestique. Le coq, de couleur noire, ne peut être confondu avec aucun autre oiseau. Il se perche volontiers à la cime d'arbres de petite taille, la poule, de couleur brune, plus occasionnellement. Elle se distingue de la femelle du lagopède des saules, à laquelle elle ressemble beaucoup et qui peut apparaître dans les mêmes habitats, par sa queue fourchue visible au vol. Le plumage du mâle est très différent de celui de la poule qui, couvant au sol est parée d'une tenue plus discrète.Coq de bruyère ou grand tetras (mâle)

Taille : 40-55 cm - - - -Poids : 1 à 1.5 kg - - - - Envergure :65-80 cm

Habitat :

Landes, tourbières et bruyères naturelles. Dans le centre de l'Europe, la population est en régression et de nombreuses aires de nidification longtemps fréquentées sont aujourd'hui abandonnées. L'espèce subsiste dans la seule zone à végétation basse des Alpes où sa population est certes peu importante mais encore relativement stable. Il a quasiment disparu des Alpes, il en reste très peu dans les Vosges et le Jura. La grande majorité des tentatives de réintroduction se sont soldées par des échecs.

Haut de page


Alimentation :

Coqs en paradebourgeons, graines, pousses, baies, insectes et vers.

Reproduction:

Les parades se déroulent au mois de mai. Le coq en chantant cherche à faire poser les poules sur son territoire. Polygame, il peut féconder jusqu'à 80% des femelles. Les mâles paradent sur une arène (lek) et émettent un chant bizzarre, succession de notes graves, bisyllabiques "telep telep" suivi d'un "plop" et d'un grincement. La parade s'effectue à terre ou sur un arbre. Le nid est fait au sol et les jeunes sont très exposés durant les premiers mois. Les femelles (poules de bruyère), s'occupent seules de l'incubation, d'une durée de dix-neuf à vingt-sept jours. Une couvée est constituée des six à douze œufs pondus dans un nid rudimentaire ménagé à terre. Les poussins sont surveillés par la mère.

Pour écouter le chant du coq de bruyère, cliquer ici

Haut de page

Comportements:

Poule de bruyèreC'est un oiseau sédentaire qui reste dans son aire de nidification, même en haute montagne où les hivers sont très rudes.Aujourd'hui, les skieurs en hiver et les randonneurs en été et en hiver à raquettes, sillonnent leurs territoires en dérangeant les nids et les couvées en compromettent ainsi la survie de l'espèce. En hiver, lorsque la température est inférieure à zéro, il creuse son nid sous la neige. Le coq de bruyère, très affaibli et chassé par l'irruption des sportifs et randonneurs, n'arrive pas toujours à retrouver son nid. Consequences: il meurt ou devient la proie facile de ses prédateurs.

Le coq de bruyère est l'oiseau le plus secret de nos montagnes et probablement le plus emblématique. Il est silencieux tout au long de l'année sauf dans la période des amours. Il passe tout l'hiver dans la forêt et se nourrit à la belle saison à la limite du subalpin. Durant l'hiver il peut rester branché plusieurs jours sur un sapin, en ne se nourrissant que de ses aiguilles. Les crottes issues de cette alimentation prennent l'aspect d'un mégot de plusieurs centimètres.

Haut de page

Les prédateurs:

La martre est un des prédateurs du grand tétras. Sa défense: se tenir, même en dormant à l'extrémité des branches. Il sent ainsi l'approche de son ennemi par la flexion de celles- ci. Les autres prédateurs sont les renards et surtout les chiens errants.

Espèce très menacée:

Le grand tétras est principalement menacé par la modification de son habitat et la chasse illégale. À ces problèmes s'ajoutent les dérangements pendant la période de reproduction dus à la création des pistes, des travaux forestiers et par les dérangements occasionnés par l' accroissement des sports hivernaux.

Bibliographie:

Haut de page

Pour retourner à la page "Animaux en montagne", cliquer ici