LA VACHE TARINE OU TARANTAISE

- Origine - Aptitudes - Mode d'élevage -

La Tarine est largement représentée dans les Alpes du Nord, en particulier en Savoie, son berceau, mais aussi dans les Alpes du Sud et le Massif Central.

Dans nos vallées, sa présence est constante dans nos troupeaux même si elle occupe un rang secondaire par rapport à la vache d' Abondance.

Haut de page

Origine et caractères spécifiques:

La race TARENTAISE porte le nom de la Haute Vallée Savoyarde où elle a pris naissance. Egalement appelée Tarine, elle se reconnaît d' abord à sa robe fauve uniforme, qui peut légèrement varier d' un jaune foncé à un rouge léger. La belle Tarine

Ses lèvres, ses naseaux et son mufle sont noirs. Sa tête surmontée de cornes aux extrémités noires comporte un large front. Ses jambes étant plutôt courtes, elle est de taille moyenne avec 1,30 m au garrot pour environ 550 à 600 kg.

La Tarentaise est élevée pour ses capacités laitières (4500 kg de lait par an) et fromagères. Elle est renommée pour son Beaufort, son Reblochon et pour la Tomme de Savoie. Mais son lait sert aussi à la fabrication de l' emmental.
Bien adaptée aux variations de température et aux terrains accidentés, la Tarentaise est une parfaite montagnarde. Endurante, les grandes randonnées ne lui font pas peur. Utilisée comme saisonnière dans les stations de ski françaises, elle aide à la préservation des prairies pentues qui constitueront les pistes de ski à la saison froide.

Aptitudes et utilisations:

Ses qualités de reproduction, fécondité, facilité de vêlage, sont très appréciées, en système laitier ou allaitant. Son potentiel viande intéressant (engraissement facile après tarissement, carcasses à haut rendement, finesse du squelette...) et ses qualités maternelles font d'elle une très bonne allaitante, notamment en croisement avec des races bouchères.

Haut de page

Mode d'élevage traditionnel montagnard:


La plupart des élevages tarentais sont situés dans les hautes vallées où le lait est transformé en fromage. La conduite du troupeau est étroitement liée au rythme des saisons :Beau troupeau de tarines

- En hiver, les animaux sont en étable entravée. Ils y rentrent dès les premiers froids voire les premières neiges pour ne plus quitter "ce refuge" avant le printemps. Leur alimentation est alors basée essentiellement de foin.

- En été, ils rejoignent les pâturages d'altitude : les alpages (situés entre 1500 et 2500 m d'altitude). Dans certains cas, avant la mise en estive, les troupeaux sont rassemblés. Ces regroupements font aussi partie des traditions nées avec l'exploitation des montagnes par les éleveurs.

Ces regroupements pastoraux leur permettent en particulier de s' occuper de la fenaison pendant que leurs vaches sont gardées en altitude. Au printemps et à l' automne, les animaux paissent sur les prairies d'altitude moyenne : les montagnettes. Ainsi, les vaches sont traites une partie de l'année en étable et le reste du temps à l'extérieur de manière itinérante.

Sources:

Haut de page

Pour retourner à la page "Animaux en montagne", cliquer ici